Technologie

La désinformation et la manipulation des médias de masse : l’ère de soupçon

À l’ère de la désinformation et de la manipulation de masse.

La manipulation de l’information est une arme bien utilisée par les pouvoirs pour des causes qui transcendent les pays, il s’agit de défendre les uns et de diaboliser d’autres..

Cet acharnement médiatique planétaire est en train de laminer, rogner les aspérités culturelles dans tous les sens. Le torrent de cette ardeur, de cette furie est en train de grognasser les identités, les cultures vulnérables et naturellement les religions de pays qui n’ont pas su développer les anti-corps à même de résister à ce lynchage. De même l’information tronquée aux antipodes de la déontologie structure de plus en plus le champ médiatique, il faut beaucoup de discernement et une veille de tous les instants pour déjouer les pièges de la manipulation qui, certaines fois se cachent derrière un vocabulaire anodin.

Il faut surtout prendre un peu de recul et essayer de réfléchir : l’information donnée ne sera jamais objective, à nous de séparer le bon grain de l’ivraie et la vorge..

Ignorance de l’autre, peur, stigmatisation, racisme systémique; des expressions venant des réseaux sociaux qui semblent maintenant vouloir s’incruster dans le débat public, dans la mentalité des gens, attisant la haine de certains militants, activistes de quelques blogues, de quelques medias qui ne cessent d’aiguiller la frustration verbale et reveillent les mots les plus sexistes et haineux.

Un acharnement médiatiques, une collaboration politique dyadique depuis « l’identité nationale » de 2006 en France et la « charte des valeurs de 2014 » au Québec attisée par le parti québécois , « laïcité et accommodements raisonnables » et toujours le même ennemi, le bouc emissaire; ces porteurs de signes religieux.. Comme quoi, lorsque le vent souffle de Paris, on risque d’éternuer ici au Québec!!

Une obstination non semblable, qui perdurera tant que les médias malhonnêtes continueront ce pouvoir omniprésent omniscient et omnipuissant est à bien des égards, « une réalité », sans toutefois comprendre qu’ils ne décrivent pas réellement cette réalité, mais servent à mobiliser, à créer une sorte d’atmosphère anxiogène, qui ne fait que polariser le débat public plutôt que de permettre une véritable réflexion sur des situations qui méritent d’être posées et dans le temps voulu.

Tout finit par être teinté par des concepts militants tellement larges et vagues qu’on peut y mettre n’importe quoi. Tout finit par ressembler à un clou, quand notre outil pour expliquer le monde est un marteau.

Faut-il être désespéré quant aux différents sujets planant sur la question de l’islam et femmes voilées, musulman et réfugiés, mosquée et attentat, terrorisme et barbecu, terrorisme et PS3.. que les journaux tels que la Presse ne cessent de nous polluer l’esprit. Ces journaux qui vivent un grand souci de financement, vivent grâce à la désinformation, à la manipulation d’esprits pour nous faire croire et nous façonner un monde tel qu’ils le dessinent.

Favoriser des couches sociales par népotisme, pour faire couler beaucoup d’encre et s’en réjouir sans se soucier du sort des citoyens dans leurs différences. Au demeurant, comme la Presse, les médias cultivent, à leur profit, ce qu’il y a de plus vilain dans l’humain.

Quand bien même il y aurait des raisons d’être révolté par cette mesquinerie médiatique, de se rappeler du rôle important du lecteur de critiquer, d’être vigilent, soucieux du bon sens de l’information et empêcher toute formule avancée par le biais de nos médias qui pourrait nous plonger dans un marasme encore plus grand..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *